Leur utilisation va vous permettre d’entrer dans une démarche durable, responsable et respectueuse pour bébé et pour l’environnement.

Professionnel de la petite enfance, le SYMEVAD est là pour vous aider

Passer aux couches lavable nécessite une modification des pratiques professionnelles et mobilise tous les acteurs en jeu : la direction, le personnel, les parents… C’est pourquoi, le SYMEVAD propose un accompagnement totalement gratuit pour la structure et lui permettant de tester les couches lavables sur 2 bébés, pendant 1 mois.

Pour se faire, le SYMEVAD s’appuie sur « Idées ZD », une structure locale spécialisée depuis plus de 10 ans, dans la formation à l’utilisation des couches lavables. L’accompagnement proposé est le suivant :

  1. Etat des lieux rapide du fonctionnement de la structure. Cela permet de mettre en évidence les atouts et les points de vigilance (ex : machine à laver, espaces de change, …) pour proposer des solutions adaptées et spécifiques à la structure.
  2. Formation du personnel et sensibilisation des parents
  3. Phase de test
    Pendant un mois, la structure pourra tester différents modèles et marques de couches lavables sur 2 bébés. Les couches mises à disposition via la société « Locacouche » sont des modèles de professionnels qui résistent à  un usage intense et à des hautes températures.
  4. Acquisition des couches et suivi (facultatif)
    Après le mois d’essai, si la structure est convaincue, elle peut alors faire l’acquisition de ses propres couches lavables, avec les conseils d’ « Idées ZD » qui continuera un suivi pour aider à la mise en place généralisée.

Retour d'expériences

L’accompagnement du SYMEVAD a été indispensable en tant que gestionnaire de crèche pour se fournir en matériel, on a des catalogues qui ne proposent rien sur le lavage.

L’accompagnement a été super, le kit a été pour nous une aide à la décision. Même si l’amortissement est fait au bout de quelques années, l’investissement financier de départ à l’acquisition des couches lavables est important. On réfléchit à deux fois même si on est convaincus. L’équipe dans les crèches est peut-être la plus difficile à convaincre [ça n’a pas été le cas chez BébéZen] et le kit permet de rassurer l’équipe, les manipuler… Le lavage peut aussi faire peur. On a été très contentes de l’action, on fait une lessive de plus par jour. On a vu nos déchets réduire énormément. On est déjà aux cotons, aux lingettes lavables mais on va bientôt passer aux mouchoirs lavables. Le plus a été une réunion avec les parents pour leurs montrer les produits, et des fois, les parents passent à l’acte 

Peggy DELIERS, gérante de la micro-crèche BébéZen à Douai

La micro-crèche véhicule plusieurs valeurs fortes dont l’axe éco-responsable que j’ai souhaité mettre en place dès l’ouverture. Cela se caractérise par la fabrication des produits d’entretien, la fourniture des repas biologiques, la fabrication du liniment, la réduction des déchets au quotidien en axant notre comportement sur le zéro déchet. Et la consommation de couches dans une structure comme la nôtre n’est pas négligeable. Nous pratiquons en moyenne plus de 30 changes par jour. Le passage par les couches lavables était une évidence tant sur le point zéro déchet que sur le point hygiène corporelle de l’enfant, réduction des perturbateurs endocriniens et composants chimiques contenus dans les couches jetables. J’ai sollicité le SYMEVAD pour un accompagnement personnalisé afin de pouvoir pratiquer une phase de tests et de choisir les couches qui nous correspondraient au mieux dans notre organisation au quotidien et dans les différents enfants. Ce test nous a permis de choisir une marque de couches de fabrication française avec des inserts en coton biologique (couches Hamac que je pratiquais déjà d’un point de vue personnel avec mes enfants).

Depuis 2017/2018, la structure fonctionne en couches lavables, l’expérience va se renouveler avec l’ouverture de notre deuxième micro-crèche en septembre 2020. Aujourd’hui ce travail quotidien est organisé 1 lessive le soir, un sèche linge le matin à l’ouverture et un décrassage tous les 4 mois. J’invite vraiment les structures comme la mienne à faire cette démarche pour le bien-être des enfants et de la planète.

Audrey LAMY, gérante du Petit Prince à Vitry-en-Artois

Pourquoi passer aux couches lavables ?

c’est meilleur pour la santé de bébé: pas de produit chimique ni de perturbateur endocrinien au contact de bébé et beaucoup moins d’érythèmes fessiers. En effet, les lavables sont fabriquées à partir de matières naturelles
C’est plus économique : l’investissement financier nécessaire au démarrage pour l’acquisition des couches lavables et pour leur lavage, est rentabilisé au bout d’1 an ou 2, selon les structures. Ce qui permet de faire des économies dès les années suivantes, …voire même avant si vous payez vos déchets au poids ou au volume !
Ça fait beaucoup moins de déchets : donc moins d’odeurs à combattre, moins de poubelles à sortir voire même, selon les cas, moins de déchets à payer !
 
Ça fait du bien à la planète : avec les lavables, on prélève moins de ressources naturelles puisqu’on les réutilise après chaque lavage. Et ensuite, on évite le gros problème de la pollution due aux plastiques des couches jetables.

En savoir plus

Participez à une de nos visio d'information dédiée aux pro.
Prochaines sessions début mai

Contact

Gaëlle CHAPELET MOUQUET

Chargée de mission prévention

g [dot] mouquetatsymevad [dot] org