Historique

2007-2008 : Les premières initiatives

Au niveau du territoire, une étude menée par l’institut de sondage IFOP en 2007 a permis de mettre en évidence que d’une part le tri est bien entré dans les habitudes de la population mais que d’autre part, des progrès sont encore possibles, notamment au niveau de la prévention.

Acteur engagé dans le développement durable, le SYMEVAD a donc inscrit la prévention dans ses politiques et s’est engagé dans le programme européen « REDUCE », amorçant les premières actions concrètes de réduction des déchets.

 

2009-2014 : Le Programme Local de Prévention ou « PLP »

La loi du 3 août 2009, dite « Grenelle 1 », a relancé une politique « déchets » très ambitieuse axée sur la prévention de la quantité de déchets.

En décembre 2009, le SYMEVAD est une des premières collectivités françaises à choisir de s’investir dans un Programme Local de Prévention (PLP).

Ce programme constitue à la fois une continuité et un approfondissement des actions déjà initiées, en vue de susciter davantage de comportements permettant de réduire la production de déchets. En s’engageant dans un Programme Local de Prévention (PLP), le SYMEVAD s’est fixé comme objectif de réduire de 7 % la production des ordures ménagères et assimilées sur son territoire entre 2008 et 2014. Au total, -11,81% d’Ordures Ménagères Assimiliées (OMA) ont pu être évitées soit plus de 16 000 tonnes !

Tout au long de ce PLP, le SYMEVAD a reçu le soutien technique et financier de l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (ADEME) pour la mise en œuvre de certaines de ses actions tels que : la dotation de composteurs domestiques auprès des habitants, le stop-pub..

 

2014-2020 : nouvelles orientations

  • Le programme national de prévention des déchets 2014-2020

Ce nouveau programme donne de nouvelles orientations et fixe des objectifs toujours plus ambitieux visant à limiter davantage les quantités de déchets produites en agissant sur les modes de production et de consommation. Son périmètre a été élargi par rapport au précédant programme. Désormais l’objectif de réduction ne porte plus sur les OMA mais sur les Déchets Ménagers et les Assimilés (DMA), c’est-à-dire l’ensemble des déchets produits par les ménages et les activités économiques qui sont collectés par le service, que ce soit de façon régulière ou occasionnelle en déchèteries ou en porte-à-porte. À l'échelle nationale, l'objectif est de diminuer de  7 % les quantités de DMA/habitant entre 2010 et 2020.

  • Territoire Zéro Déchet Zéro Gaspillage ou "Territoire ZDZG"

Pour engager les territoires, un appel à projets national « Zéro Déchet Zéro Gaspillage » a été lancé fin 2014. Grâce à la mobilisation de ses partenaires ainsi qu’à sa politique globale exemplaire, le dossier du SYMEVAD a fait partie des lauréats et bénéficie des soutiens de l’ADEME pour 3 ans (2015-2017). Ce programme ZDZG ne se limite pas à la mise en œuvre d’actions exemplaires en matière de prévention mais prévoit également d’atteindre un taux de valorisation matière et organique de 61,5 % grâce à de nouveaux outils performants et de réduire significativement la mise en décharge (-78%). 


Territoire Zero Dechet Zero GaspillageADEME