Les Pneumatiques usagés

Depuis juillet 2002, il est strictement interdit d'abandonner, de mettre en décharge ou de brûler à l'air libre des pneus usagés. Afin d'éviter les nuisances créées par les dépôts et les risques d'incendie, les producteurs et les importateurs de pneus doivent assurer la collecte et le traitement des pneus usagés, soit au moyen de leur propre système, soit en déléguant cette activité à des organismes collectifs (collecteur, exploitant d'installation de traitement agréés).

AliaPur

Sur le territoire du SYMEVAD, la filière de référence pour la valorisation des pneus usagés est gérée par AliaPur, société anonyme, dont les actionnaires fondateurs sont Bridgestone, Continental, Dunlop, Goodyear, Kléber, Michelin et Pirelli. Depuis sa création, Aliapur gère chaque année environ 75% du total des pneus usagés jetés, abandonnés par les consommateurs en France.

Chaque année, en France, environ 300 000 tonnes de pneus usagés sont collectées par la filière Aliapur. Ces déchets à forts potentiels de :

  • Réutilisation : réemploi ou rechapage
  • Valorisation matières : est le processus de traitement et de transformation des pneus usagés qui en permet une nouvelle utilisation sous une autre forme, par exemple en broyats, en granulat ou en poudrette.
  • Il peut également s'agir, pour une faible part, de pneus entiers utilisés notamment dans certaines applications en travaux publics (aire de jeux, gazon synthétique, murs de soutènement
  • Valorisation et énergies : utilisation principalement de broyats de pneus usagés ou de pneus entiers comme combustible de substitution pour la production d’énergie. 

Plus d’information sur www.aliapur.fr